Richard Rouxel

4 représentants liste Richard Rouxel
Plaisir de rencontrer SBE, importance de l’économie : « c’est central » mais manque de temps pour travailler le projet éco pour SB (c’est surtout l’Agglo qui a la compétence), il sera à travailler avec les acteurs économiques et les élus de la nouvelle assemblée communautaire au plus vite.

Que connaissez-vous de Saint-Brieuc Entreprises ? Quelles en sont les actions phares ? Qu’en pensez-vous ?
Échos médiatiques dans la PQR (matinales, conférences, ateliers)
Dîner en blanc.
Mise en réseau (isolement de certains chefs d’entreprise), expression de besoins (formation)
L’image bien au-delà de SB
Les projets de SBE en ateliers (l’image de SB). D’ailleurs la liste a préparé la campagne de la même façon.

Quelles sont les principales actions prévues dans votre programme pour le centre-ville (commerces, habitat, urbanisme, connexion avec le port, devenir des places, etc…)
Circulation-stationnement : un des points noirs ; TEO est un capital contesté mais existant, à adapter (ramifications, parkings) pour équilibrer l’ensemble des usages (doux et autos). Réconcilier les modes de déplacement. Tout mettre en œuvre pour que les parkings relais soient opérationnels et adapter le cadencement (seconde condition pour qu’un transport en commun en site propre soit performant).
Mieux desservir le centre-ville, améliorer les flux de circulation : revoir la signalisation et les temps de passage des feux rouges, orienter les véhicules vers des cheminements plus adaptés et incitatifs au niveau de l’ensemble de la ville.
Rapprocher la mer et la ville à travers les vallées : création de chemins sur la base de la continuation du Plan-Guide de 2015 réalisé à 30%, du sud (Brézillet) au nord (le Légué).
Reprendre les discussions avec RFF et la Région sur le train du Légué et en tirer les enseignements : train (hydrogène = autonome) ou voie verte.

Comment enrayer le déclin démographique de la ville ?
Mettre en place en début de mandat des États généraux des acteurs de l’immobilier (promoteurs, agences, notaires, propriétaires de logements vacants, TB Habitat, Ville et agglomération) pour
définir avec eux les modalités de mise en œuvre de la politique de revitalisation (le parc immobilier doit être compatible avec ces objectifs).
Objectif = mixité (amener des jeunes couples, retraités et étudiants, primo-accédant en Centre-Ville)
La Ville pourrait intervenir (achat, réhabilitation et revente) sur certains ilots ou domaines (cellules commerciales, métiers de bouche, artisanat d’art, que la culture vienne en ville) en vertu d’un principe de subsidiarité.
Volonté de promouvoir l’investissement privé.

Quels sont vos projets en termes d’accessibilité du centre-ville ? Quelle politique pour le stationnement ?
Pas de suppression des stationnements existants sur les places notamment, les conditions d’acceptation n’étant pas réunies (TEO inachevé, habitudes à accompagner en amont).
Créer des places réservées pour les habitants et les salariés du centre-ville
Extension de la gratuité à 1h30 et tarif très préférentiels pour les résidents et les travailleurs sur zone
Test de la gratuité le samedi après-midi, et du remboursement pour les acheteurs.

Comment mettre en place une politique d’urbanisme commercial à l’échelle de l’agglomération ?
Et dans ce cas comment gérer une éventuelle sensibilité politique différente entre la ville et l’agglomération ?

Question de la confiance : il faut tout faire pour que le Pdt soit proche des intérêts de SB et des briochins (contributeur à 45%), reconstruire les relations de confiance : si la ville centre se porte mal,
le territoire aussi ; risque de rester au point mort. « Il faut dialoguer et faire valoir l’intérêt de la ville locomotive ».
Ne pas faire une politique partielle, entre-deux, mais une politique volontariste dont les 32 communes perçoivent l’intérêt et l’approche gagnant-gagnant.

Pour vous l’économie de l’agglomération, c’est quoi ? Quels en sont les points forts et les points faibles ? Quels liens avec la politique régionale ?
Problème de la perte d’emploi (5000 en 5 ans) sur l’agglo
Quelle politique de l’Agglo ? Avoir une vision stratégique lisible : des filières porteuses (économie verte, recyclage, niches agroalimentaires de qualité, systèmes d’information –hébergeurs, logiciels,
en lien avec le Totem)
Grâce au projet Totem on pourra pousser l’incubation des startups en corrélation avec l’intégration dans le monde des entreprises déjà existantes
Soutien de l’Agglo aux initiatives privées (mettre en place des formations adaptées aux besoins des entreprises)
Lancement d’une étude avec les partenaires tels que SBE pour définir la politique économique de
l’Agglo. « L’agglomération a été trop sympa avec la Région, il faut la solliciter beaucoup plus, la Région n’est
pas insensible au devenir de notre territoire ».
Faire de l’agglomération un territoire d’expérimentation et de réussite pour la Région.

Comment voyez-vous le positionnement de Saint-Brieuc à l’échelle régionale et notamment vis-à-vis du dynamisme de Rennes Métropole ?
On a une singularité à trouver à SB. « Il faut se démarquer des deux métropoles bretonnes ». le modèle des métropoles trouve aujourd’hui ses propres limites.
Soutien aux animations (Art Rock, Just do Paint,…) ayant un rayonnement.

Quelles sont pour vous les filières d’avenir pour le territoire ? Comment attirer des entreprises ?
Les filières vertes, hébergement de données, biomédicales et systèmes d’information (contacts), agroalimentaires de haute valeur ajoutée, de la mer.
Aller les chercher, valoriser l’environnement SB : excellence de l’offre médicale, qualité de l’enseignement secondaire, développement de l’enseignement supérieur, qualité de vie et services
Il faut aussi se préoccuper de l’emploi des conjoints
« Il n’y a pas de fatalité » (cf Troyes)

Quelles sont les actions envisagées pour accompagner le développement de l’enseignement supérieur ?
Étendre les filières, travailler sur le téléenseignement, les MOOC…
Bonne écoute de Rennes I et II, mais on n’a pas la main, il faut convaincre les doyens.
Importance de faire venir les jeunes pour l’activité économique liée à la vie estudiantine.

Quels sont les liens que l’on pourrait mettre en place pour agir ensemble pour Saint-Brieuc et l’agglo ?
Solliciter les partenaires (dont la CCI, SBE…)
S’appuyer sur les expériences et connaissances des adhérents de SBE qui voyagent et qui peuvent de ce fait amener des idées novatrices

RETOUR

image_pdfimage_print
Menu